La technique F. M. Alexander

La technique Alexander permet de développer la conscience précise du corps en action (gestes, mouvements, postures, respiration). Elle questionne la manière dont réagissent ensemble le corps et l’esprit face aux stimuli variés et incessants de notre vie. Partant des habitudes de l’élève, le professeur l’aide à les reconnaître pour les modifier si besoin est : les tensions inutiles sont peu à peu repérées ; l’élève apprend à modifier l’usage qu’il fait de son corps et de son esprit pour restaurer une meilleure gestion de l’équilibre et de la posture afin de s’alléger, de mieux respirer et d’éviter d’inutiles douleurs dues à la répétition de mouvements peu fonctionnels, mais aussi d’appréhender différemment la relation  à autrui, à l’espace, à l’inconnu.

L’accent est mis sur la dynamique de la colonne vertébrale et sur la qualité de la relation tête-cou-dos qui déterminent l’allègement du bassin et la liberté des membres.
Les tensions, les douleurs, les difficultés ne peuvent être dépassées que grâce à un travail minutieux, patient, respectueux de l’individu et de son histoire. Outil de questionnement et de transformation qui ouvre des voies d’exploration nouvelles, la technique F. M. Alexander s’adresse à toutes les pratiques (théâtre, musique, danse…) non seulement parce qu’elle apporte des solutions efficaces et concrètes mais aussi parce qu’elle ouvre des chemins de pensée propices à la créativité, la disponibilité, l’écoute et la présence.

Elle s’adresse à toute personne soucieuse d’améliorer « l’usage de soi  » (Alexander parlait de « Use of the self  »), ce qui n’entend pas seulement l’usage des mécanismes fonctionnels du corps mais aussi et surtout l’usage de la relation corps/esprit, ce qu’Alexander appelait l’unité psycho-physique de l’être humain. C’est pourquoi cette technique est un outil au service de toutes les activités humaines, y compris celles du quotidien, de la vie professionnelle et relationnelle et qu’elle peut apporter un soutien très concret dans la vie de tous les jours. Il n’est donc pas nécessaire d’être danseur ou musicien pour en apprécier les apports. Chacun peut en tirer parti dans sa vie, dans son métier et dans son cheminement personnel.
Pour Alexander le but à atteindre est moins important que le chemin, la démarche, le processus. Mais ce chemin demande du temps, de la persévérance et beaucoup d’attention et de conscience éveillée. Il est souvent source de remises en question fondamentales à la fois sur nos pratiques et sur la manière dont nous gérons notre vie et nos relations à autrui. Il est souvent difficile de renoncer à des habitudes parfois ancrées depuis fort longtemps dans nos manière d’agir et d’interagir avec les autres. Le professeur de technique Alexander, même s’il a un rôle important, ne peut pas faire le travail à la place de l’élève : celui-ci est totalement responsable du choix qu’il fait à un moment donné de changer ses habitudes d’agir et de penser. La technique Alexander ne se situe en aucun cas dans le champs des thérapies, c’est un enseignement où professeur et élève cheminent ensemble de découvertes en découvertes…

« …avant que nous puissions trouver dans le monde qui nous entoure les changements qui nous sont nécessaires, nous devons apprendre à reconnaître en nous-mêmes la nature de ce qu’il faut modifier et le comment y parvenir. Le changement est d’abord dans nos propres attitudes… » Frédéric Matthias Alexander

Frédérick Matthias Alexander (1869-1955) était comédien et c’est à partir de ses propres problèmes vocaux qu’il élabora la technique à laquelle il a donné son nom.

Lucia Carbone, Catherine Vernerie et Xavier Morand (association En Mouvement) ont ouvert au mois d’octobre 2013 un Centre de Formation à l’enseignement de la Technique F. M. Alexander > cliquez ici pour plus d’informations sur ce centre.


Textes traduits de l’anglais, pour approfondir :

> Une méthode de rééducation respiratoire et vocale, par F. M. Alexander

> Inhibition, un texte de M. Gelb

> La Technique Alexander à partir d’un arrière plan de danse, par Eva Karczag


> SITE d’Alexander Technique International.

> SITE d’ATI France.

> Centre de Formation à l’enseignement Alexander, co-animé par le Collectif Subito Presto et l’Association En Mouvement.